Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une Résumé : Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

Mon avis : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une est entre un livre de chick-lit feel good et un livre de développement personnel. Le personnage principal Camille rencontre un routinologue et décide avec son aide de partir en quête du bonheur et de son moi profond. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Camille et la suivre tout le long de son parcours.

L’auteur glisse au fil des pages des astuces, des conseils pour devenir sa meilleure amie et reprendre sa vie en main avec des moyens simples et facilement applicables dans la vie de tous les jours. Cette lecture redonne de l’espoir à ce qui n’en n’ont plus et de l’amour à ce qui en manque, c’est une réelle ode à la vie et à ses rêves qui pousse à avoir confiance en soi et en ses choix. Camille suit ce que j’ai appelés un ” plan d’attaque de routinologie ” avec différentes étapes et méthodes pour venir à bout de ses peurs et prendre sa vie en main. Le livre est bourré de jolies citations qui sont une vraie inspiration qui mène à de nombreuses réflexions ( ex : ” Nous sommes ce que nous répétons sans cesse disait Aristote ” ). Continue reading “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano”

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

La liste de mes enviesRésumé : Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.

Mon avis :
Voici ma troisième lecture du french-read-a-thon, La liste de mes envies est sorti en 2014 au cinéma mais avant de voir le film je voulais lire le livre.
C’est donc chose faite ! Ce livre qui est très petit ce lit très rapidement, l’auteur va donc droit au but.

Continue reading “La liste de mes envies de Grégoire Delacourt”

Une semaine légèrement agitée de Chrissie Manby

Une semaine légèrement agitée
Résumé :
KEEP CALM ! Quelques jours en famille, ce n’est pas la mer à boire !

Va-t-elle survivre à une (longue, très longue) semaine de vacances avec (toute) sa famille?
C’est le casse-tête obsédant de Chelsea Benton depuis que sa mère a lancé sa bombe : les réunir tous en hôtel-club à Lanzarote pour fêter ses 60 ans.
Bien sûr, Chelsea les aime ! Mais… il y aura son petit neveu aux doigts poisseux (très mauvais pour les fringues de marque), sa nièce ado que tout « saoule », son grand-père adorable mais pas du genre à passer inaperçu, son beau-frère…
Aucune chance de mettre à profit ces vacances forcées pour approfondir les relations avec le beau mec de l’avion (oui, celui qui est accompagnée de la petite peste de 6 ans).

Mais la goutte d’eau qui fait déborder la piscine, c’est que la sœur de Chelsea est de la partie. La fille parfaite, mariée, femme au foyer exemplaire dont Chelsea se demande si elle doit l’envier (elle, elle vient encore de se faire larguer) ou la plaindre (franchement, lâcherait-elle son job d’esclave dans un magazine glamour à Londres pour devenir épouse et maman? Elle se tâte…).

Bref des vacances (horribles) sans surprise ? Pas sûr. Des surprises, il va y en avoir au contraire. Et même, de vraies révélations !

Mon avis :

Avec l’été je me suis dit que pour ma première lecture du french- read-a-thon ce livre serait parfait ! ET bingo ! J’ai passé un excellent moment avec la famille Benton.

Continue reading “Une semaine légèrement agitée de Chrissie Manby”

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toiRésumé : Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Un soir, les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, séductrice dans l’âme et Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…
Mon avis :
D’abord je tiens à remercier les Éditions Charleston pour m’avoir permis de découvrir ce livre.
Rentrant dans une période d’examen en ce moment il me fallait une lecture fraîche et drôle et ce livre est le choix parfait pour ça.
On découvre Chloé et Constance deux amies qui se sont rencontrées dans un club de lecture, juste ça j’aime déjà cette histoire ! Chloé est une jeune femme confiante, une fêtarde qui enchaîne les conquêtes d’un soir. Constance c’est tout le contraire, fan de Jane Austen et plutôt casanière , elle attend avec impatience son prince charmant.
Elles décident donc de se lancer un défi, Chloé devra aller vivre à la campagne pour écrire son livre et surtout elle devra être abstinente. Constance aura elle pour mission de vivre une aventure d’un soir pour renouer avec l’amour.
 
Toute l’histoire de Je peux très bien me passer de toi tourne autour des péripéties loufoques des deux jeunes femmes. J’ai beaucoup ri en lisant ce roman, c’est le livre de chick lit par excellence. Pour lire cet été à la plage ou quand on a un coup de blues, il trouvera une place privilégiée dans votre sac ou sur votre table de nuit.
 
Quel a été ma surprise quand j’ai vu que Chloé passe dans la ville où j’ai vécu pendant plusieurs années ! C’est avec plein de souvenirs et de bonheur que je l’ai suivi dans les vignes bordelaises que je connais si bien.  
De plus le livre est bourré de références littéraires, ce qui est vraiment très agréable à lire.
 
Pour moi, les 100 dernières pages ont été celle qui m’ont le plus plu. J’ai pleuré à certains passages, ri à beaucoup d’autres mais surtout je me suis énormément attaché à ces deux jeunes femmes si pétillantes et marrantes.
 
On suit leurs histoires d’amour et malgré leur vision totalement différente face à l’amour, elles sont toutes les deux dans une situation amoureuse compliqué. On se sent très proche d’elles car on peut facilement s’identifier à leurs histoires et à leur vie.
 
En conclusion, j’ai adoré Je peux très bien me passer de toi qui est une pépite de la chick lit ! Les personnages sont très attachants et on voyage dans divers paysages à travers ce roman. Je suis ravie d’avoir découvert ce livre et cet auteur et je compte lire l’autre roman de Marie Vareille très prochainement. Bonne lecture à tous !

Ma note : 17/20

Petit + :
– Marie Vareille est une des lectrices Charleston de 2015.
– Un prequel de “Je peux très bien me passer de toi” est disponible gratuitement sous format ebook sur les différentes plateformes de téléchargement sous le nom de ” Chloé, Constante et Jane Austen”. Que ça soit pour tester la plume avant de l’acheter ou pour faire durer le plaisir de cette lecture, téléchargez là !
– Une petite surprise arrivera très prochainement sur le blog pour ce livre !

Coeur de brindille de Yves-Marie Robin

coeur de brindilleRésumé : Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille. C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure… par le chemin où naissent les légendes !
Mon avis : 
En premier lieu je tiens à remercier les Éditions Sarbacane pour l’envoi de ce livre !
J’ai lu Cœur de brindille en lecture commune avec Audrey de la chaîne et du blog Le souffle des mots et j’ai adoré partager cette lecture avec elle !
 
On découvre Lolita qui est une jeune fille de 15 ans qui évolue dans un milieu social difficile avec des parents qui se fichent d’elle. Lolita a pour surnom brindille et l’auteur l’appelle souvent comme ça au cours du livre. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lolita, elle est très fraîche, fougueuse, pleine de poésie comme la plume de l’auteur d’ailleurs.
Diego qui fait parti d’un cirque tenu par sa famille rencontre Lolita lors de l’arrêt du cirque prêt de chez elle, très vite les deux personnages tombent amoureux et ils iront jusqu’au bout tous les deux. Diego est lui aussi un adolescent de 16 ans, il est courageux et débrouillard, j’ai bien aimé ce personnage même s’il ne me marquera pas plus que ça.
Ensuite on rencontre Angelo qui est le frère de brindille et qui se trouve en prison. J’ai adoré lire les correspondances par lettres entre lui et sa sœur ! Je trouve vraiment que ces lettres amènent une touche agréable et drôle au livre. On sent vraiment la relation qui unit brindille à son frère, ils ont toujours été là l’un pour l’autre et malgré leurs péripéties ils restent très proches.
Je vous laisse découvrir les autres personnages dans le roman, même si pour moi j’ai eu un peu de mal a m’attaché à ces personnages, tout simplement parce qu’il n’y a pas eu ce petit quelque chose qui fait qu’on aime un personnage plus qu’un autre.
 
Par contre, ce que j’ai adoré dans Cœur de brindille en plus de la correspondance par lettre, c’est de découvrir l’univers du cirque et de la prison. C’est deux univers diamétralement opposés arrivent à être mélangé dans le même roman. 
On découvre l’ambiance du cirque et la vie des forains grâce à Diego et à sa famille. Les pirouettes, les fêtes aux feux de bois, les spectacles c’est tout un décor que nous décrit l’auteur et ça m’a franchement donné envie de retourner voir un spectacle au cirque !
Pour l’univers carcéral c’est beaucoup moins joyeux, même si l’auteur reste très vague sur les conditions de vie. Ce que j’ai surtout aimé c’est découvrir Angelo dans ce milieu. Il se lie d’amitié avec un autre détenu, il tente des choses, l’auteur nous montre une vie difficile mais sans s’apitoyer sur le sort d’Angelo.
 
Pour l’intrigue, j’ai trouvé que l’histoire est agréable à lire, on suit les aventures de brindille dans sa fugue avec Diego. J’ai trouvé par contre que l’histoire est parfois tirée par les cheveux avec des péripéties qui tiennent pas vraiment la route, il ne faut pas oublier que les deux protagonistes sont seulement des adolescents en crise. 
 
La plume de l’auteur est particulière, j’ai aimé le côté poétique qu’il donne à l’histoire et les brins d’humour qu’il en ressorts. Par contre, je pense que ça plume ralentie un peu le rythme de lecture à certains moments et je pense que c’est pour ça que j’ai eu parfois du mal à rentre dans l’histoire et à m’attacher aux personnages.
 
En conclusion, j’ai apprécié ce roman et je suis contente de l’avoir découvert ! J’ai beaucoup aimé découvrir les différents univers qui nous sont proposés en moins de 200 pages et la plume poétique de l’auteur. Si vous voulez suivre la fugue trépidante et endiablée de deux jeunes adolescents amoureux alors allez-y, lisez-le !

Ma note : 14/20

Les petites reines de Clémentine Beauvais


Résumé : A cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le concours de boudins de leur collège. Les trois adolescente décident d’aller fêter le 14 juillet à l’Elysée, montant à vélo comme vendeuses ambulantes de boudin justement.


Mon avis :

En premier je tiens à remercier grandement les éditions Sarbacane pour ce partenariat et j’espère sincèrement que ce partenariat va continuer.
J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, je n’avais jamais lu de livre de Clémentine Beauvais et la simplicité de l’écriture de l’auteur m’a beaucoup plus. 
Dans ce livre, on embarque dans l’aventure de trois jeunes filles qui ont été élues ” boudins ” de l’année dans leur collège et qui décident de partir de Bourg-en-Bresse à Paris en vélo en vendant des boudins sur la route. Ce projet d’aller à Paris a pour chacune une ambition particulière qui les motive et les fait tenir durant ce long voyage.

D’abord, j’ai tout simplement adoré les personnages en particulier Mireille ! Mireille malgré cette dure élection qu’elle subit depuis déjà 3 ans, garde le moral et reste positive. Son humour est très drôle et elle prend tout avec dérision, elle s’est construit une véritable carapace pour survivre à ce harcèlement. Les deux autres jeunes filles qui sont à Astrid et Hakima sont tout aussi attachantes ! On voit bien qu’elles vivent plus mal la situation et ces moqueries mais grâce à Mireille elles grandissent physiquement mais surtout en maturité et on suit cette évolution tout au long de l’histoire. Les autres personnages, les parents des filles, le frère d’Hakima qui les accompagnent dans leur périple sont tous génial avec des caractères propres à chacun. Je me suis vraiment sentie comme dans un petit cocon à travers ce livre, je vivais leur aventure avec elles et je me suis vraiment attaché à elles.

Ce qui m’a beaucoup touché dans cette histoire, c’est ce concours de boudins organisé par un certain Malo. L’acharnement que vivent ces trois jeunes filles qui sont jugées que sur leurs physiques, alors que ces personnes ne les connaissent absolument pas . Malheureusement ce roman livre une triste réalité, sur le harcèlement scolaire et surtout sur une société où on doit être toujours plus maigres, plus beaux et si on ne rentre pas dans les cases, on est éjecté et critiqué. Je trouve que l’auteur rend très bien compte de l’époque qui nous entoure et de la difficulté de la période de l’adolescence.
En conclusion, j’ai adoré partager l’aventure de ces trois filles. Je me suis vraiment attaché à elles. Je trouve que grâce à leur périple, elles montrent qu’il faut croire en ses rêves et se battre pour les réussir quel que soit son objectif final. De plus j’ai trouvé vraiment sympa le fait d’insérer des tweets sur leur voyage dans le livre, c’est vraiment original et agréable à lire.
Je vous conseille donc grandement ce livre et je remercie encore une fois les éditions Sarbacane de me l’avoir fait découvrir !
                                              Pages  : 270
                                              Prix : 15,50€
                                              Ma note : 17/20 

Chroniques de vies ordinaires : Carnets d’une assistante sociale de Valerie Agha

Résumé : Dans la lignée des Tribulations d’une caissière d’Anna Sam, Valérie Agha nous livre une radiographie sans concession, mais non sans humour, de ces Français qui ne font jamais l’ouverture du JT.
Sylvie, Félicien, Marcel, Ginette, M. Abdoulaye… 
Autant de noms que vous ne pourrez plus oublier en refermant cet ouvrage écrit à la première personne, depuis le terrain, avec un ton lucide et décalé, mais toujours respectueux. Qu’elles soient hilarantes ou tristes à pleurer, ces Chroniques de vies ordinaires interpellent souvent et émeuvent toujours. Parce que c’est l’instantané d’un milieu, d’un univers, d’une époque, qui s’en dégage.
Bref, notre monde vu depuis une salle d’attente.

Mon avis : Je connaissais pas ce livre mais en allant dans ma médiathèque il m’a interpellé, je me suis donc lancé dans le récit de cette assistante social et cette découverte est un coup de cœur ! Valérie Agha nous fait découvrir le métier d’assistante sociale qui est peu abordé dans les livres. 

Elle nous explique les différentes facettes de ce métier avec simplicité et humour mais parfois avec tristesse et lassitude. En effet, on comprend bien que l’auteur aime beaucoup son métier mais on ressent aussi une certaine lassitude du manque de reconnaissance attribué à ce métier.

À travers Valérie, on rencontre différentes personnes, différentes situations plus ou moins compliqués à résoudre. L’auteur nous explique que les personnes qui viennent la voir son souvent désespérées et cherche à trouver des solutions avec elle même si souvent à sont plus grand malheur les solutions sont difficiles à trouver et qu’elle ne peut pas faire de miracle malgré l’espérance de ces personnes.

Ce livre traite aussi de la société d’aujourd’hui, une société où il est difficile de trouver un travail, un logement, de faire vivre sa famille et surtout d’affronter les différentes épreuves de la vie de la naissance à la mort.

On découvre l’histoire de nombreuses personnes qui sont en même temps uniques par leurs récits mais aussi souvent un portrait de situation où l’on peut facilement se retrouver nous-même.

En conclusion, je ne sais pas si ma chronique vous donnera envie, mais sincèrement je vous conseille ce coup de cœur ! Ce n’est pas le livre qui a fait palpiter mon cœur à cent à l’heure mais c’est le livre qui m’a amené dans l’existence de ces personnes, qui m’a fait découvrir un métier intéressant et surtout un métier où il faut être passionné et disponible sur tous les fronts. C’est le style d’histoire où l’on sourit tout le temps du récit. Que l’histoire soit triste ou joyeuse on s’en fiche, on est simplement bercé par la mélodie de la vie qui nous est jouée. 
                                             
                                             Pages : 224
                                             Prix : /
                                             Ma note : 19/20

Le prochain truc sur ma liste de Jill Smolinski


Résumé : Après un accident où les Weight Watchers et une recette de soupe mexicaine ont joué un rôle inattendu quoique fatal, June Parker hérite d’une curieuse liste dressée par la victime, Marissa : « 20 choses à faire avant mon 25e anniversaire ». 
June est perplexe. Une liste, quelle idée ! Doit-elle la rendre aux parents de la pauvre Marissa ? La détruire ? À moins que… Besoin d’exister ? Culpabilité ? C’est décidé, June va relever le défi et tenter de réaliser les souhaits de Marissa. 
Stimulante (courir un 5 000 mètres), audacieuse (se balader sans soutien-gorge ; embrasser un inconnu), ou réelle gageure (changer l’existence d’une personne), la mission s’avère délicate…

Entre fous rires et moments de doute, June va se découvrir des ressources bien cachées. Et comprendre qu’un peu de fantaisie rend souvent la vie plus jolie…

Mon avis :
J’avais très envie de découvrir ce livre qui parlé d’une liste et comme je suis fan des listes et que j’en fais pour tout et n’importe quoi je me suis laissé tenter et j’ai donc lu ce livre que j’ai beaucoup aimé.

June est une personnage très drôle et attachante, en réalisent la liste des objectifs d’une autre elle se découvre des qualités, elle est généreuse, ambitieuse et elle n’a plus peur de rien.
Les autres personnages sont géniaux, drôle, attachant, ils apportent tous quelque chose à l’histoire.

L’intrigue est bien, c’est intéressant de voir la progression de June dans la liste et de la voir se dépasser pour réaliser certains objectifs.

En conclusion, un très bon livre, drôle, frais, parfait pour lire en été, avec une histoire intéressante et une moral qui nous prouve qu’on peut réaliser tous ces objectifs dans la vie si on le veut vraiment.

                                                       Pages (poche) : 316
                                                       Prix (poche) : 7,10€
                                                          Ma note : 15/20

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

                                       
Résumé : À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu elle va tout naturellement hériter de l’empire de cosmétique familial dans lequel elle travaille. Mais, à sa grande surprise, le testament maternel confie les rênes de la société à sa belle soeur. Et pour tout héritage, Brett ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné, récupéré en secret par sa mère dans sa poubelle, vingt ans plus tôt : la liste des choses qu elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Ainsi, elle n’a pas été oubliée par le testament, mais rien ne lui reviendra si, au bout d’un an, elle n’a pas accompli ses rêves d’adolescence.

Le problème, c’est que la Brett d’aujourd hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et que ses rêves d’adulte sont bien différents. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable et ses stock options pour aller batailler avec des enfants rebelles dans une salle de classe. Avoir un bébé ? Cela fait longtemps qu’elle y a renoncé, et de toute façons Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que….
Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend.


Mon avis : Je ne savais rien sur ce livre quand je l’ai acheter mais vu la quatrième de couverture je me suis dit que le sujet pouvais que me plaire, moi qui veux toujours accomplir mes rêves.

Le personnages principale Brett Bohlinger est une femme de 34 ans qui ce contente d’une vie banale et triste qui ne lui ressemble pas, elle elle est pétillante, marrante et généreuse, j’ai beaucoup apprécié son personnage, j’ai trouvé que elle se remetté en question toujours au moment ou j’allai la trouver un peu arrogante, on aurai dit que l’auteur lisais dans mes pensés. Il faut dire que ce qui lui arrive peu paraître comme une punition mais c’est en réalité une chance que sa mère lui donne, une chance de reconstruire sa vie et de réaliser ces rêves d’enfance.

Sa mère malgré quel soit morte et très présente, j’ai eu parfois l’impression que elle guidait sa fille comme une marionnette, même si toute les deux elles étaient très proche et fusionnelle, certaine choses mon paru un peu grossière mais sa n’a pas vraiment entacher ma lecture.

J’étais complètement perdu et impatiente de savoir avec qui Brett allait construire sa vie et avoir un bébé, cette aspect m’a beaucoup plus, tous ces hommes sont décrit avec tellement de charme, ils ont tous des qualités différentes qui sont autant importante les unes et les autres, on passe de Andrew à Brad Midar puis le Mr Burberry, le docteur Taylor et enfin Herbert, la question qui règne tous le livre et qui de tous ces hommes sera l’homme de sa vie.

En conclusion, ce livre mêle amour, amitié, et désillusion, il est très bien construit autour de cette lettre et des rêves d’une gamine de 14 ans, ce livre m’a donné envie de croire en mes rêves et dans mon avenir, c’est une vrai leçon d’espoir, je pense que c’est un excellent livre à lire quand on a pas le moral ou quand on a envie de lire quelque chose de frais et sans prise de tête.   

                                                  Page du poche : 445
                                                 Prix du poche : 7,90€
                                                        Note : 16/20