Central Park de Guillaume Musso

   Central Park
Résumé : Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
 
New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
 
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
 
Impossible ? Et pourtant …
 
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence …
Mon avis : Je suis déjà une très grande fan de Guillaume Musso, donc ce livre ne pouvait que me plaire et je n’ai pas été déçu. Dès le début on est pris dans l’histoire d’ Alice et Gabriel, deux personnages très attachants, les rebondissements sont nombreux et on dirait que Guillaume Musso prend un certain plaisir à nous mener là où il veut.
 
Alice et Gabriel mon beaucoup plus autant Alice m’a beaucoup ému et ma presque amené aux larmes plusieurs fois, oui car sous son aire un peu bourru de flic, elle est en réalité complètement détruire par la vie et Guillaume Musso nous le fait très vite comprendre. Autant Gabriel sou son caractère fort, toujours à faire des bonnes blagues, ce traîne de lourd fardeau sur ces épaules, il ne manque pas de nous étonner à de nombreuses reprise, un personnage mystérieux qui m’a beaucoup plus et un pianiste de jazz qui n’arrête pas de nous jouer des sornettes. 
 
Une très bonne intrigue digne des plus grands thrillers psychologiques, avec une histoire fascinante, qui nous remplit de suspens, tellement qu’il m’a plu je n’arrivai pas à le quittai des mains et je l’ai lu en même pas deux jours.
 
En conclusion, je vous conseille ce livre, qui est pour moi une très bonne découverte et qui m’a encore une fois fais rentrer dans l’univers de Guillaume Musso.

Pages : 396

Prix : 21,90€

Ma note : 19/20

Les quinze premières vies d’Harry August de Claire North

Salut à tous, me voici de retour pour vous jouer un mauvais tour…non je blague. En réalité je reviens aujourd’hui pour vous écrire une mini-chronique.

Cette mini-chronique concerne le livre les quinze premières vies d’Harry August ( vous vous en doutiez pas un ? )
En effet, j’ai reçu ce livre grâce à la masse critique de Babelio et aux Éditions Milady que je remercie.
Le problème que je rencontre avec ce livre c’est que ma lecture traîne depuis maintenant presque un mois car je n’accroche pas du tout au roman. Vu les bons avis que j’ai pu voir je me sens un peu seul mais arrivé au milieu du livre je n’en pouvais tout simplement plus… La lecture doit rester pour moi un plaisir j’ai donc décidé d’abandonner le livre ce qui est très rare pour moi.

D’où vient le problème ? Je me le demande, l’histoire en elle-même me plaît bien mais le rythme excessivement narratif et lent du livre m’a complètement bloqué, j’avais l’impression de ne pas avancer. Deuxième problème, le style un peu brouillon, un coup dans une vie, un coup dans une autre, un coup dans le passé, un coup dans le présent, j’étais perdu toutes les trois pages et devais relire le passage pour saisir où j’en étais dans l’histoire. Même si vers le milieu j’avais pris le rythme, le mal était fait, je n’arrivais pas en entrer dans le livre. 


En ce qui concerne le personnage d’Harry August je n’ai pas grand-chose à dire sur lui, cela n’a pas collé entre nous ( pourtant moi j’ai fait des efforts ! ). Harry n’est pas banal ça c’est sur mais pour le reste je n’ai rien à dire de plus.

Je vais donc conclure cette chronique plus que rapide car je ne vois pas l’intérêt de parler plus longtemps d’un livre que je n’ai pas vraiment apprécié. 
Cependant je pense peut-être essayer de le finir plus tard pour voir si mon avis évolue et si c’est le cas je vous tiendrai au courant. Mon avis sur ce roman est donc subjectif et j’imagine que vu les autres avis il vaut sans doute la peine d’être lu. 

La noyade du phénix d’Audrey Brière

La Noyade du Phénix
Son blog avec un chapitre par semaine publié : ici
Lien pour acheter le livre sous format Kindle : ici 
 
Résumé :
Sacha Andrews est nègre. 
 
A la recherche d’une histoire qui la sortira de l’anonymat et fera d’elle une romancière respectée, la batailleuse et lunatique Sacha se lance sur les traces d’une lointaine famille écossaise au destin déchirant : la sienne. 
Thriller gothique mené tambour battant, la Noyade du Phénix explore la puissance du lien familial dans une contrée sauvage dominée par les clans, le sens de l’honneur, la superstition et le goût du risque. Sacha parviendra-t-elle à y préserver son peu d’équilibre mental ? A vous de voir !
 
Mon avis :
Je tiens d’abord à remercier Audrey Brière qui m’a gentiment envoyé son roman.
 
La Noyade du Phénix n’est pas du tout le genre de lecture que je lis d’habitude mais cette histoire m’a vraiment intriguée et sans savoir grand-chose de l’intrigue je me suis lancée.
Ce roman est phénoménal, il mélange plusieurs genres différents et d’habitude je ne suis pas très fan de ce style de mélange qui est souvent mal géré par l’auteur mais là Audrey réussit avec brio ! En effet l’intrigue mêle un thriller gothique, une enquête généalogique, de l’historique et encore bien d’autres genres plus ou moins exploités mais qui s’imbriquent à la perfection !

Sacha est une jeune femme atypique, forte et c’est avec beaucoup de passion qu’elle se fourre toujours dans des mauvais coups. Elle a un caractère aventureux, solitaire et suspicieux qui est en grande partie dû à des années difficiles où elle a dû se débrouiller seule et ne faire confiance qu’à elle-même. Touchée de rien et sans aucune empathie, Sacha s’est créée une véritable carapace. Le jour où son grand-père Fergus lui confie une énigme, son côté curieux la pousse à enquêter pour découvrir ses origines.
J’ai adoré le personnage de Sacha, j’ai vraiment sentie que l’auteur a construit son personnage en profondeur et en ressortant de ma lecture je me suis sentie très proche d’elle comme si je la connaissais depuis longtemps.

Ce livre se déroule avec une double temporalité, environ un chapitre sur deux se passe en 2012 et l’autre partie entre les années 1870 et 1911. Je m’attendais pas du tout à ça mais j’ai vraiment beaucoup aimé découvrir Sacha en 2012 avec son enquête et Moyra et sa famille à la fin du 19ème siècle. Au début je trouvais très oppressant les chapitres qui se passent en 1880 avec Moyra mais très vite j’ai appréhendé le style de l’auteur et l’histoire de Moyra, ce qui fait que je trouvais vraiment très agréable de suivre l’aventure de cette jeune femme et plus tard de sa famille sur l’île de Rona.
Je ne vais pas vous en dire plus sur Moyra, sa famille ou encore son village tout simplement parce que je pense qu’il faut le découvrir au fil de la lecture. De plus, l’histoire créée par l’auteur est tellement bien construite que j’aurais l’impression de soit trop en dire soit pas assez.

Il y a beaucoup de personnages dans ce livre, ce qui fait qu’on doit vraiment suivre attentivement mais personnellement je n’ai pas été perdue tellement j’étais prise dans l’histoire. 

Le livre se passe en Écosse, c’est le premier livre que je lis qui se passe dans ce pays ( non je  ne vis pas sur la lune ^^). J’ai adoré découvrir ce pays que j’ai vraiment trouvé très énigmatique et mystérieux. D’ailleurs ce livre est bourré de mystères, de secrets de famille et de superstitions en gros une ambiance très angoissante par moments mais surtout une intrigue très prenante. 

Le style de l’auteur, Audrey donc est vraiment particulier au début. En effet, je pense que ce livre n’est pas adressé au jeune avant 15 ans après tout dépend de la maturité de la personne évidemment. Outre quelques scènes bien rudes mais rien de choquant, c’est surtout le vocabulaire qu’emploie l’auteur qui peut être déroutant. Elle utilise des mots anciens ou très peu utilisés dans le langage courant, mais une fois adaptée à ce style, j’ai trouvé que c’était vraiment un bonus à cette histoire. La plume d’Audrey aide vraiment à s’imprégner du roman et à rentrer entièrement dedans. 
J’ai vraiment ressenti l’énorme travail d’écriture qui a été fait derrière ce roman. La maturité et la richesse de la plume et de l’oeuvre est vraiment étonnante. Ce que je veux dire c’est qu’aujourd’hui je lis beaucoup de livres qui se ressemblent et dont la plume de l’auteur est plus ou moins travaillée. Alors que dans cette lecture l’écriture est très travaillée ce qui est vraiment super agréable à lire et surtout ça m’a fait un grand changement autant dans la plume que dans le genre de l’oeuvre.

En conclusion, je vous conseille grandement La Noyade du Phénix ! Pour moi il est innovant et très riche autant dans l’intrigue que dans la plume. Si vous aimez les enquêtes généalogiques et policières mêlées de mystère, de secret de famille et de superstition ce livre est fait pour vous !
J’espère sincèrement qu’Audrey réussira à faire publier son roman en papier chez un éditeur car ce livre vaut vraiment le coup ! Merci encore à elle pour m’avoir permis de découvrir son oeuvre.

Ma note : 19/20

Hier tu comprendras de Rebecca Stead

Résumé : 1979, Miranda trouve des messages jour après jour, au fond d’un sac, d’une poche, d’une chaussure… Et des choses étranges se produisent dans sa vie. Pourquoi ? Que lui veut-on ? Plongée au cœur d’une situation qui la dépasse, Miranda n’a qu’une seule certitude : elle doit comprendre avant qu’il ne soit trop tard.  

Mon avis : J’ai découvert ce livre dans ma médiathèque et comme j’en avais déjà entendu parler, j’ai décidé de le lire. Honnêtement j’ai du mal à faire ma chronique sur ce livre tellement mes idées sont embrouillées mais je vais essayer avec vous.

Pour commencer on suit l’histoire de Miranda qui est une jeune fille d’environ 11 ou 12 ans. On la découvre dans sa ville avec ses amies, en particulier Sal son meilleur ami depuis l’enfance que j’ai trouvé gentil même s’il reste peu présent dans le livre par la suite. Par contre, on rencontre ses autres amies au fil du livre. Suzanne, une jeune fille très pétillante, marrante et attachante. Mais aussi Colin, le garçon avec qui elle passe beaucoup de temps qui est un peu foufou mais gentil lui aussi. Et d’autres personnages, comme Marcus, Julia, Jimmy..Chacuns apportent un petit quelque chose à l’histoire avec sa singularité.
Revenons à Miranda, passionnée de lecture ( oui oui comme nous ), elle adore découvrir des histoires différentes, j’aurais voulu que ce côté de Miranda soit plus exploité car l’auteur est resté un peu trop en surface. Miranda a beaucoup de repartie et est plutôt mature pour son âge, j’ai bien aimé ce personnage qui est vraiment touchant.

L’intrigue tourne autour des messages que Miranda trouve et qui prédisent le futur. J’ai cherché avec elle durant tout le livre qui était l’auteur de ses messages et même si j’avais trouvé en partie, la fin m’a quand même surprise. En effet, ce livre est comme un puzzle et à la fin tout a pris sens dans la tête de Miranda mais aussi dans la mienne.
L’histoire est basée sur un voyage dans le temps, mais d’une manière tellement particulière que je n’ai pas été perdue. J’ai mis de côté dans ma tête les informations sur la compréhension de cette théorie de voyage dans le temps et à la fin de ma lecture, mon cerveau a continué à chercher à comprendre parfaitement cette théorie. Je ressors donc de cette lecture avec un sentiment d’avoir compris quelque chose de nouveau, j’ai l’impression d’être dans la confidence de Miranda comme si moi aussi je faisais partie de l’histoire.

En conclusion, J’ai beaucoup aimé ce livre, ce n’est pas un coup de cœur car il m’a manqué le petit quelque chose qui m’aurait fait chavirer. L’intrigue est très prenante, j’ai eu envie moi aussi de savoir ce qui allait se passait à la fin et qui était l’auteur de ces petits messages. Ce livre n’est pas facile à chroniquer car je pense que c’est le genre de livre, qu’il faut ouvrir sans savoir à quoi s’attendre, il faut réussir à entrer dedans tout simplement 
J’espère que vous réussirez à découvrir ce livre qui peut malgré son registre jeunesse vous faire comprendre d’une nouvelle manière le temps.
                                            
                                             Pages : 248
                                             Prix  : 13,90€
                                             Ma note : 17/20

The Agency, Tome 1 de Y.S. Lee


Résumé : Première mission de Mary Quinn pour The Agency, institution au service de Sa Majesté: s’infiltrer comme demoiselle de compagnie chez Henry Thorold, soupçonné de trafic d’oeuvres d’art. Mais, dans cette mission où se croisent membres et amis de la famille – dont le troublant James -, elle n’est pas la seule à masquer ses véritables intentions…

Mon avis : Ce livre était dans ma wishlist depuis pas mal de temps et en te trouvant à la médiathèque je n’ai pas hésité à l’emprunter et heureusement car je serai passé à côté d’une super découverte ! Le résumé est très court et intrigant, j’ai donc fini m’a lecture en cours et je me suis jeté sur celui-ci ! 

Je ne m’attendais pas à découvrir une intrigue qui se passe à Londres dans les années 1850, durant la société victorienne. J’ai adoré découvrir cette époque et ses coutumes à travers l’histoire de Mary. Je ne lis pas particulièrement de roman qui se passe durant cette époque et il faut le dire ce livre a piqué à vif ma curiosité sur la société victorienne et je pense livre d’autres livres sur cette époque.
Je suis rentré directement dans l’histoire et je me suis directement attaché à Mary. 

Mary Quinn est une jeune femme de 17 ans, c’est difficile de la décrire mais pour faire simple, elle est attentionné, gentil avec un caractère parfois piquant surtout envers James. Pour les curieuses, vers le début du livre on rencontre James, qui a un certain charme même s’il peut être autoritaire et hautin envers Mary, j’ai ressenti ça comme un jeu entre les deux personnages. Je vous laisse découvrir dans le livre si oui ou non, une romance en découle…
Les personnages de la famille chez qui Mary va vivre son très intéressant à découvrir et dans leur maison se mêlent mensonges et soupçons durant tout le livre.

Dans l’intrigue principale, Mary rentre dans The Agency, qui est une agence d’espionnage durant l’époque victorienne. La première mission de Mary comme dame de compagnie va se dérouler tout au long du livre, on suit son enquête qui est très addictive, je ne me suis absolument pas ennuyé durant ma lecture. Je voulais absolument connaître la suite en 2 jours j’ai terminé ce premier tome.

En conclusion, un excellent début de saga, qui associe l’époque victorienne et l’espionnage. Je vous conseille cette histoire les yeux fermés !

                                             Pages  : 376
                                             Prix  : 15,90€
                                             Ma note : 17/20

La pire mission de ma vie, Tome 1 de Robin Benway


Résumé : 
Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. Quand on est fille d’espions, ce genre de prouesses, c’est la routine. À 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo. Son objectif : accéder à des infos brûlantes que détiendrait Armand Oliver, journaliste. Sa méthode : se rapprocher de son fils, le (trop ?) charmant Jesse. Sa couverture : devenir une lycéenne comme les autres. Le hic : personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !

Mon avis : 
Je reviens avec encore une nouvelle saga de commencé et je ne suis pas déçu !
Le résumé m’intriguait beaucoup car j’adore les histoires d’espionnage et les romances.
On découvre Maggie qui est une adolescente de 16 ans, on peut penser que l’histoire va être plate avec une petite romance mais pas du tout ! Beaucoup de rebondissements et d’actions s’enchaînent tout au long du roman.

L’intrigue tourne autour de la première mission en solo de Maggie pour le collectif qui est une organisation d’espion dont elle fait partie. Elle doit retrouver des informations que le père de Jesse cache sur le collectif. L’histoire est très prenante et on veut savoir comment va se finir l’histoire pour le collectif mais surtout entre Jesse et Maggie !

Maggie est une jeune fille avec beaucoup d’humour comme tout le roman d’ailleurs. Elle a des questions comme toutes les lycéennes sur l’amour, l’amitié, la quête de soi-même et de son émancipation. 
J’ai adoré le personnage d’Angelo qui est l’ami de Maggie beaucoup plus âgé qu’elle et il fait lui aussi parti du collectif. Roux, son amie est originale et pétillante, ce qui est très agréable. Enfin, Jesse que je vous laisse découvrir est très charmant et tout mignon avec Maggie. 

En conclusion, un livre sur une lycéenne espionne très attachante et une intrigue prenante avec une touche de romance toute mignonne, c’est le combo parfait ! 
                                             
                                             Pages  : 409
                                             Prix  : 15,90€
                                             Ma note : 17/20       

Mission de Haut Vol,Tome 2 de Ally Carter


Résumé : 
Une professionnelle :
Katarina Bishop, experte dans l’art du vol, connue depuis peu comme celle qui a réussi le casse du musée le plus sécurisé au monde.
Une mission :
Récupérer la célèbre Émeraude de Cléopâtre, disparue depuis plus de trente ans, et la rendre à ses véritables propriétaires.
Des alliés :
Des amis qui n’ont peur de rien et un amoureux prêt à tout pour lui venir en aide.
Une règle :
Se battre jusqu’au bout.

Mon avis :
J’avais lu le tome 1 il y a quelque temps et j’avais déjà beaucoup aimé, autant l’histoire que les personnages ! 

Dans ce tome 2, on retrouve la même ambiance, le même schéma narratif, mais l’histoire est différente et surtout j’ai trouvé que l’histoire sur l’émeraude de Cléopâtre plus recherchée, plus approfondie.

Retrouver les personnages a été un vrai plaisir ! Ils sont tous marrants, attachants, franchement géniaux ! Le personnage principale, Kat est très  téméraire, mais en même temps un peu naïve, à certains moments son côté ” je fais mieux que tout le monde ” m’a un peu énervé mais ça ne duré vraiment pas longtemps et les autres personnages amenés vite la fraîcheur qui manquait parfois au récit.

L’histoire de l’émeraude de Cléopâtre est vraiment très prenante et les rebondissements sont nombreux et s’enchaînent sans pause. On retrouve beaucoup de passages de planification, de manigance pour récupérer cette émeraude et même si parfois j’étais un peu perdu entre tous les personnages qui étaient vraiment nombreux, j’essayais de ne pas perdre le fil.

En conclusion, c’est un livre frais et drôle avec beaucoup de rebondissements, j’ai retrouvé les personnages géniaux et drôles du 
tome 1 et ce fût un grand plaisir ! C’est vraiment le style de livre où on lit 100 pages d’affilée sans les voire passées  ! Une série à lire si on aime les histoires avec des ados qui volent et qui font de l’espionnage. J’attend avec impatience la sortie du tome 3 ! 
                                     
                                         Pages (poche) : 336
                                         Prix (poche) : 6,60€
                                           Ma note : 16/20

Parce que je t’aime de Guillaume Musso

Résumé : Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l’endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations. Où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout pourquoi est-elle revenue ?

Mon avis : Pour mon 4ème livre de Guillaume Musso je me doutai que sa serait une très bonne lecture et en effet j’ai adoré me plonger dans l’univers de ” parce que je t’aime “.

L’intrigue annonçait dans le résumé et autour de l’enlèvement de Layla et du chagrin de ses parents mais en réalité on découvre dans le livre trois histoires différentes en plus de celle du résumé, on découvre donc Layla, sa mère Nicole et son père Mark.
De plus on rencontre l’histoire de Connor, Évie et Alyson.

Mark est un homme courageux, fort, qui ne montre pas ces sentiments, détruit par l’enlèvement de sa fille et par sa vie depuis, j’ai trouvé que c’était une personne sombre mais attachante qui m’a plu mais sans plus.

Evie est une jeune fille très attachante et émouvante sa vie n’a pas été facile, désorienté elle est un peu fragile, elle a juste besoin que quelqu’un lui tende la main pour l’aider.

Alyson est une femme fragile, qui c’est laisser emporter par la célébrité et l’argent, elle aussi aura besoin d’aide pour ce sortir de son malheur. 

Connor est la meilleure amie de Mark, passionné par son métier avec le besoin d’aider tout le monde pour oublier son propre mal-être, avec une enfance difficile les passages sur lui mon beaucoup ému. 

L’intrigue principale est envoûtante, on veut savoir la suite, cette petite fille qui revient 5 ans après son enlèvement mais qu’il ne parle pas, on se pose beaucoup de questions et Guillaume Musso y répond très vite.
Le reste des intrigues sur les autres personnages sont très bien menées à l’aide de flash-back.

En conclusion, un autre très bon roman de Musso qui malgré de nombreux personnages ne nous perd pas, une intrigue principale bien mené et des personnages agréables. Je conseille ce livre à tous, il m’a fait passer un excellent moment. 

                                                   Pages ( poche ) : 306
                                                   Prix ( poche ) : 7,70€
                                                      Ma note : 17/20

Ne lâche pas ma main de Michel Bussi

Résume : Saint-Gilles-les-Bains. Christos, flic de son état, est habitué à se laisser bercer par la douceur de l’île de La Réunion, les effluves de zamal et le rhum bibasse concocté par le barman de l’hôtel Alamanda. Mais Liane vient de disparaître de l’établissement, avec ses bagages. Les traces de sang dans la chambre, sa fuite avec leur fille de six ans, tout accuse le mari, Martial Bellion. Le fugitif semble bien connaître le coin, et sa cavale est ponctuée de cadavres. Une course-poursuite haletante dans la moiteur des tropiques, un slalom vertigineux entre barrages, patrouilles volantes et fantômes du passé…

Mon avis : Ayant déjà lus le roman ” un avion sans elle ” du même auteur, je me suis dit que ça ne pouvait être qu’une bonne lecture et ce fût le cas.

Martial est un des protagonistes de l’histoire un personnage sympathique qui découvre la paternité au fil du livre, pendant une grande partie du livre j’ai beaucoup douté de lui, Michel Bussi laisse un suspense insoutenable sur ce personnage entre tueur et victime on ne sait plus sur quel pied danser.

Sa fille est attachante et comprend très vite que son père a des problèmes, elle se montre intelligente et persévérante même si pour elle aussi le doute persiste sur son père.

Aga est une des deux flics principales qui mène l’enquête, c’est loin d’être mon personnage préfère, je l’ai trouvé bornée, avec un grand manque de compassion et de flaire, un personnage agréable mais qui ne m’a apporté aucune émotion. Contrairement à Christos qui lui est un flic fort, bourru avec dû flaire même s’il veut le cacher il aime son métier.

Beaucoup d’autres personnages sont présents dans le livre, toujours bien d’écrit et bien mis en valeur on découvre au fur et à mesure leurs secrets et leurs histoires.

L’intrigue est très prenante, les 70 premières pages j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans mais une fois les bases posées on veut savoir la suite, cette femme qui disparaît avec beaucoup de preuve contre son mari martial et cette course-poursuite au soleil est envoûtante dans cet univers très ensoleillé parfait pour l’été sur la plage.

En conclusion, des personnages prenants, une intrigue fascinante, même si comme dans ” un avion sans elle ” il y a quelque longueur, ça reste une très bonne lecture que je conseille à tous ! 

                                                   Pages poche : 439
                                                     Prix poche : 7,30€
                                                        Note :16/20

Demain de Guillaume Musso

Résumé : Elle est son passé…
… il est son avenir.

Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l homme de sa vie.
Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans. 

Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.

Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.

Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…

Mon avis :
Comme Guillaume Musso est l’un de mes auteurs préférés je ne doutai pas que ce roman allait me plaire surtout que c’est l’un de ses meilleurs, et je n’ai pas été déçu l’histoire est prenante pas une seule minute je me suis ennuyé, les pages tournent facilement et la lecture est vraiment très agréable.

Les personnages sont vraiment géniaux autant Emma que Matthew, Emma est une femme drôle et fragile mais tout au long du Roman on voit son évolution elle devient plus forte, avec une détermination qui ne laisse pas de place de doute, même si à un moment elle se laisse embarquer dans la folie, elle se ressaisit très vite.
Matthew est plus doux, plus sensé mais poussé par l’amour il fait quelque bêtise, au départ un peu naïf il découvrira tout au long du livre que la vérité n’est pas toujours celle qu’on croit et que la réalité est souvent dure à entendre.
Les autres personnages secondaires s’intègres à merveille dans le livre et amènes toujours quelque chose d’indispensable au livre. 

L’intrigue est excellente juste en lisant la quatrième de couverture j’avais envie de découvrir la suite, à chaque chapitre on a des réponses et ces sa que j’aime chez Musso, même s’il y a 
eu moins de rebondissement et de suspense que dans Central Park son dernier roman et que je me doutai de pas mal de choses mais comme on se laisse embarquer dans cette folle 
aventure on oubli tout le reste.

En conclusion, encore un roman de Musso que j’ai adorée et dévorée, qui nous transporte et nous fait croire l’incroyable, avec des personnages attachants avec un côté noir et un côté blanc, je vous conseille grandement ce livre donc bonne lecture !
                                                       Prix : 21,90€
                                                       Pages : 440
                                                       Note : 18/20