Central Park de Guillaume Musso

   Central Park
Résumé : Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
 
New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
 
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
 
Impossible ? Et pourtant …
 
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence …
Mon avis : Je suis déjà une très grande fan de Guillaume Musso, donc ce livre ne pouvait que me plaire et je n’ai pas été déçu. Dès le début on est pris dans l’histoire d’ Alice et Gabriel, deux personnages très attachants, les rebondissements sont nombreux et on dirait que Guillaume Musso prend un certain plaisir à nous mener là où il veut.
 
Alice et Gabriel mon beaucoup plus autant Alice m’a beaucoup ému et ma presque amené aux larmes plusieurs fois, oui car sous son aire un peu bourru de flic, elle est en réalité complètement détruire par la vie et Guillaume Musso nous le fait très vite comprendre. Autant Gabriel sou son caractère fort, toujours à faire des bonnes blagues, ce traîne de lourd fardeau sur ces épaules, il ne manque pas de nous étonner à de nombreuses reprise, un personnage mystérieux qui m’a beaucoup plus et un pianiste de jazz qui n’arrête pas de nous jouer des sornettes. 
 
Une très bonne intrigue digne des plus grands thrillers psychologiques, avec une histoire fascinante, qui nous remplit de suspens, tellement qu’il m’a plu je n’arrivai pas à le quittai des mains et je l’ai lu en même pas deux jours.
 
En conclusion, je vous conseille ce livre, qui est pour moi une très bonne découverte et qui m’a encore une fois fais rentrer dans l’univers de Guillaume Musso.

Pages : 396

Prix : 21,90€

Ma note : 19/20

4 raisons de lire “Je l’aimais” d’Anna Gavalda

Je l'aimais

Après avoir lu J’aimerais que quelqu’un m’attende quelque part, j’ai enchaîné avec Je l’aimais du même auteur. Et à mon plus grand bonheur, le charme de l’écriture d’Anna Gavalda a de nouveau opéré !

Dans cet article je vais donc vous présenter 4 raisons de lire Je l’aimais d’Anna Gavalda : 

  1. Pour la deuxième fois, le style d’écriture de l’auteur m’a de nouveau envoûté ! En effet, même si c’est un style simple et sans fioritures, Anna Gavalda réussie parfaitement à rythmer son livre pour que l’on ne s’ennuie jamais. Au fil des pages, une certaine intimité se crée entre nous et les personnages, comme si indirectement il s’adressait à nous. Juste pour profiter de son écriture brute et spontanée, je vous conseille ce roman !
  2. Pour devenir plus compréhensif ! En effet, le personnage principal, Chloé est abandonnée par son mari avec ses deux filles. Avec l’aide de Pierre son beau-père, elle va tant bien que mal essayer de remonter la pente et de cesser de ressasser cette trahison.  Ils partent alors quelques jours à la campagne pour lui changer les idées. Pendant ces quelques jours, on découvre tour à tour les confidences de Chloé, son malheur et son incompréhension face à son abandon. Mais aussi les confidences de Pierre, celui que Chloé qualifie de “vieux con”, qui représente surtout le point de vie masculin de l’histoire. On est alors partagé entre deux points de vue, chacun autant discutables, qu’acceptables. À travers ce dialogue, l’auteur nous montre que rien n’est tout noir ou tout blanc, mais simplement que chacun essaye de faire de son mieux, soit pour ne blesser personne, soit pour suivre ses sentiments.
  3. Pour être plus compatissant et bienveillant ! À travers les personnages de Je l’aimais, on se rend vite compte qu’on a tous un passé avec des faiblesses. Chaque personne souhaite au plus profond d’elle-même trouver sa voie et suivre ses rêves. Parfois ça lui réussit mais parfois la peur de l’échec et de tout perdre se fait trop grande, trop forte et écrase tous les sentiments sur son passage. Ce livre nous montre deux chemins, celui de la sécurité et celui de la passion, à chacun de suivre celui qu’il décide. Le principal c’est de ne pas regretter et de ne pas culpabiliser par rapport à ses choix.
  4. Pour casser vos préjugés ! Pour Chloé, Pierre est un “vieux con”, rigide et égoïste. À son égard, elle ne mâche pas ses mots. Pourtant au fil des pages, à travers le récit de sa vie elle le découvre. Plus elle apprend à connaître cet homme, plus elle se rend compte qu’elle s’était trompé sur lui, qu’il n’est pas si méprisant que ça. Ses faiblesses lui sont dévoilées et elle se rend compte qu’il est lui aussi humain et que sa vie n’a pas été toute rose. Progressivement on s’attache alors aux deux personnages principaux, à leur caractère et à leur histoire.
En conclusion, je peux dire que j’ai beaucoup aimé ce livre qui est passé à deux doigts du coup de cœur surtout grâce au style d’écriture de l’auteur. L’intrigue n’a rien d’extraordinaire, une banale histoire d’adultère mais parfois les choses les plus simples sont les plus difficiles à sublimer et c’est là qu’Anna Gavalda nous montre son talent !

Ma note : 17/20

  • Acheter “Je l’aimais” sur Amazon :

5 raisons de lire “Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ” d’Anna Gavalda 

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ( résumé ) est un petit recueil de nouvelles vraiment surprenant ! Sans attendre rien de ce livre, j’ai vraiment aimé découvrir ces brèves de vie qui nous sont tantôt joliment, tantôt abruptement racontées.

  1. Le style de l’auteur ! Anna Gavalda a vraiment un style bien à elle. C’est le premier roman que je lis de cet auteur et j’ai vraiment adoré son style simple mais précis ! Elle tombe juste là où il faut, jamais trop de description et toujours beaucoup de rythme. Les nouvelles se lisent vites et mon amenées avec une facilité déconcertante dans leurs univers respectifs.
  2. Pour découvrir des gens simples, des vies banales ou juste des petits moments d’existence. Les histoires sont parfois brutes, parfois douces, souvent tristes et parfois mélancoliques. L’auteur nous raconte avec justesse les malheurs de l’existence, des gens qui passent à côté de leur vie et ceux qui ont toujours envies. Le titre “Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part”  résume parfaitement l’état d’esprit des différents protagonistes, des gens simples qui aimeraient seulement qu’ont les aiment pour ce qu’ils sont.
  3. De tous les genres, pour tous les styles. Les nouvelles sont chacune très différentes même s’il y règne une prédominance pour les histoires sordides et les torrents de regrets. Je ne suis pas une grande fan des récits dramatiques, mais l’auteur écrit avec une telle justesse et une certaine pudeur que rien ne semble vraiment grave, seulement inévitable.
  4. Pour dédramatiser sa propre vie et se pardonner. Anna Gavalda nous montre avec brio, qu’on est tous des humains et qu’on commet tous des erreurs ! Grâce à elle, l’impardonnable devient pardonnable et la peur devient une erreur. Elle montre qu’il faut tenter, essayer, vivre et ne surtout rien regretter. Personne ne doit avoir honte de sa vie, chacun se traîne son lot de casseroles et continue de marcher coûte que coûte vers ce qu’il lui semble être sa destinée.
  5. Un livre rapide, bref mais intense. Un recueil de nouvelles sans prises de tête, qui se lit aisément, pour passer un bon moment. Et pourtant derrière chaque nouvelle on peut y voir une petite leçon, comme une jolie chanson. Parfois juste pour nous dire qu’il ne faut pas hésiter, jamais désespérer mais simplement exister.

Continue reading “5 raisons de lire “Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ” d’Anna Gavalda “

Avant toi de Jojo Moyes

Avant toiAvant toi est un livre extraordinaire, il ne peut que toucher et retourner le coeur du lecteur.Lou et Will, Will et Lou ces deux noms sont ceux des protagonistes du magnifique livre Avant toi de Jojo Moyes.

L’histoire est en apparence simple : Lou est une jeune femme en recherche d’emploi dans une petite ville. Will est un ancien businessman maintenant tétraplégique. Quand la famille de Will propose à Lou de tenir compagnie à Will pendant 6 mois, elle accepte par dépit.
Je ne veux pas trop vous en dire sur l’histoire en elle-même car il faut vraiment découvrir ce livre au goutte-à- goutte et savourer cette très belle histoire.

Les émotions s’entremêlent pour les personnages mais aussi pour nous, on vit avec eux, on ressent les mêmes choses qu’eux. Très vite je me suis attachée à Will et Lou, elle, jeune femme excentrique en apparence mais qui en réalité manque de confiance en elle et lui avec ses souffrances, sa maladie, sa résignation et son caractère parfois drôle parfois ténébreux. Continue reading “Avant toi de Jojo Moyes”

Une si parfaite comédie, T2 de Cora Carmack

Une si parfaite comédieRésumé :
Mackenzie est étudiante à Philadelphie. Lorsque ses parents lui rendent visite, elle ment sur sa vie dissolue et remplace provisoirement son petit copain, peu fréquentable, par Cade, qu’elle connaît à peine et qui accepte de jouer la comédie. Plus les jeunes gens passent du temps ensemble, moins ils ont envie de se quitter.
Mon avis :
Pour ma deuxième lecture du french-read-a-thon j’ai décidé de lire le tome 2 de la saga Losing it de Cora Carmack. J’avais lu le tome 1 il y a quelques mois déjà et j’en avais gardé un excellent souvenir c’est donc sans trop d’appréhension que j’ai commencé Une si parfaite comédie, le tome compagnon.

Dans ce tome 2, on retrouve Cade qui était le meilleur ami de Bliss dans le tome 1. Cade qui était amoureux de Bliss dans le premier tome ne s’est pas encore remis de sa désillusion. J’ai adoré ce personnage ! C’est le garçon parfait par excellence, romantique, gentleman, drôle, protecteur, beau enfin vous l’avez compris je suis tombée amoureuse de lui…

Au bout de quelques pages Cade rencontre Mackenzie qui est  à l’opposée de lui. Mackenzie est une musicienne, extravertie, forte, passionnée, elle aime les tatouages, se teindre les cheveux en rouge c’est un peu la bad girl du livre. J’ai beaucoup aimé Mackenzie, je me suis attachée  à ce personnage qui a perdu sa sœur jumelle. L’auteur arrive vraiment à nous faire sentir la souffrance qui habite Mackenzie.

Dans ce second tome, Cora carmack a vraiment travaillée en profondeur ses personnages. Cade et Mackenzie sont tous les deux habités de démon qui les empêchent de vivre.
L’histoire de Mackenzie m’a particulièrement touché et j’ai pleuré les 30 dernières pages.

En effet, l’intrigue est construite sur les mensonges de Mackenzie envers sa famille. Mackenzie qui a une vie un peu “bordélique” et surtout un petit copain absolument qui n’est absolument pas fréquentable décide de demander à Cade de se faire passer pour son petit ami devant ses parents. Mais ce qui devait être un simple rôle pour Cade qui est acteur devient très difficile à gérer autant pour lui que pour elle. On voit leurs sentiments l’un envers l’autre se développer tout au long du livre. Un jeu du chat et de la souris commence entre les deux personnages. Entre rire et pleure les pages se tournent toutes seules.

En conclusion, c’est un excellent second tome ! Une si parfaite comédie est une romance parfaite avec des personnages travaillés et hantés par le passé. L’auteur a réussi à me faire rire, pleurer et surtout elle a rempli mon cœur d’amour tellement cette histoire est mignonne. L’intrigue est vraiment prenante et pose la question du mensonge, des relations familiales et du deuil. Un coup de cœur pour ce livre et je vais très rapidement me jeter sur le tome 3.

Ma note : 18/20

Une semaine légèrement agitée de Chrissie Manby

Une semaine légèrement agitée
Résumé :
KEEP CALM ! Quelques jours en famille, ce n’est pas la mer à boire !

Va-t-elle survivre à une (longue, très longue) semaine de vacances avec (toute) sa famille?
C’est le casse-tête obsédant de Chelsea Benton depuis que sa mère a lancé sa bombe : les réunir tous en hôtel-club à Lanzarote pour fêter ses 60 ans.
Bien sûr, Chelsea les aime ! Mais… il y aura son petit neveu aux doigts poisseux (très mauvais pour les fringues de marque), sa nièce ado que tout « saoule », son grand-père adorable mais pas du genre à passer inaperçu, son beau-frère…
Aucune chance de mettre à profit ces vacances forcées pour approfondir les relations avec le beau mec de l’avion (oui, celui qui est accompagnée de la petite peste de 6 ans).

Mais la goutte d’eau qui fait déborder la piscine, c’est que la sœur de Chelsea est de la partie. La fille parfaite, mariée, femme au foyer exemplaire dont Chelsea se demande si elle doit l’envier (elle, elle vient encore de se faire larguer) ou la plaindre (franchement, lâcherait-elle son job d’esclave dans un magazine glamour à Londres pour devenir épouse et maman? Elle se tâte…).

Bref des vacances (horribles) sans surprise ? Pas sûr. Des surprises, il va y en avoir au contraire. Et même, de vraies révélations !

Mon avis :

Avec l’été je me suis dit que pour ma première lecture du french- read-a-thon ce livre serait parfait ! ET bingo ! J’ai passé un excellent moment avec la famille Benton.

Continue reading “Une semaine légèrement agitée de Chrissie Manby”

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toiRésumé : Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Un soir, les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, séductrice dans l’âme et Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…
Mon avis :
D’abord je tiens à remercier les Éditions Charleston pour m’avoir permis de découvrir ce livre.
Rentrant dans une période d’examen en ce moment il me fallait une lecture fraîche et drôle et ce livre est le choix parfait pour ça.
On découvre Chloé et Constance deux amies qui se sont rencontrées dans un club de lecture, juste ça j’aime déjà cette histoire ! Chloé est une jeune femme confiante, une fêtarde qui enchaîne les conquêtes d’un soir. Constance c’est tout le contraire, fan de Jane Austen et plutôt casanière , elle attend avec impatience son prince charmant.
Elles décident donc de se lancer un défi, Chloé devra aller vivre à la campagne pour écrire son livre et surtout elle devra être abstinente. Constance aura elle pour mission de vivre une aventure d’un soir pour renouer avec l’amour.
 
Toute l’histoire de Je peux très bien me passer de toi tourne autour des péripéties loufoques des deux jeunes femmes. J’ai beaucoup ri en lisant ce roman, c’est le livre de chick lit par excellence. Pour lire cet été à la plage ou quand on a un coup de blues, il trouvera une place privilégiée dans votre sac ou sur votre table de nuit.
 
Quel a été ma surprise quand j’ai vu que Chloé passe dans la ville où j’ai vécu pendant plusieurs années ! C’est avec plein de souvenirs et de bonheur que je l’ai suivi dans les vignes bordelaises que je connais si bien.  
De plus le livre est bourré de références littéraires, ce qui est vraiment très agréable à lire.
 
Pour moi, les 100 dernières pages ont été celle qui m’ont le plus plu. J’ai pleuré à certains passages, ri à beaucoup d’autres mais surtout je me suis énormément attaché à ces deux jeunes femmes si pétillantes et marrantes.
 
On suit leurs histoires d’amour et malgré leur vision totalement différente face à l’amour, elles sont toutes les deux dans une situation amoureuse compliqué. On se sent très proche d’elles car on peut facilement s’identifier à leurs histoires et à leur vie.
 
En conclusion, j’ai adoré Je peux très bien me passer de toi qui est une pépite de la chick lit ! Les personnages sont très attachants et on voyage dans divers paysages à travers ce roman. Je suis ravie d’avoir découvert ce livre et cet auteur et je compte lire l’autre roman de Marie Vareille très prochainement. Bonne lecture à tous !

Ma note : 17/20

Petit + :
– Marie Vareille est une des lectrices Charleston de 2015.
– Un prequel de “Je peux très bien me passer de toi” est disponible gratuitement sous format ebook sur les différentes plateformes de téléchargement sous le nom de ” Chloé, Constante et Jane Austen”. Que ça soit pour tester la plume avant de l’acheter ou pour faire durer le plaisir de cette lecture, téléchargez là !
– Une petite surprise arrivera très prochainement sur le blog pour ce livre !

L’amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

Résumé : Au début, tout est beau. Vous n’en revenez pas d’être aussi amoureux. Vous écrivez des livres là-dessus. Vous vous mariez, le plus vite possible – pourquoi réfléchir quand on est heureux ? La deuxième année, les choses commencent à changer. Vous faites l’amour de moins en moins souvent et vous croyez que ce n’est pas grave. Vous défendez le mariage devant vos amis célibataires qui ne vous reconnaissent plus. Vous-même, êtes-vous sûr de bien vous reconnaître, quand vous récitez la leçon, en vous retenant de regarder les passantes ? La troisième année, vous regardez les passantes. Vous sortez de plus en plus souvent : ça vous évite de parler. Vient bientôt le moment où vous ne pouvez plus supporter votre épouse, puisque vous êtes tombé amoureux d’une autre. Vous commencez un nouveau livre.

Mon avis : Depuis le temps que j’avais ce livre dans ma PAL, je l’ai enfin lu ! En effet c’est mon livre tiré au sort du mois d’Avril et ce fut une plutôt bonne lecture. 
Dans ce livre on rencontre Marc qui vient de quitter sa femme Anne pour sa maîtresse Alice.
On découvre le point de vue de Marc sur l’amour et donc celui de Frédéric Beigbeder à travers notre personnage. Pour lui c’est très clair l’amour ne dure que trois ans, c’est d’abord la passion, puis la tendresse et enfin l’ennui. 

Marc est un personnage que je n’ai pas trop aimé, bataillé entre sa femme et sa maîtresse, toujours insatisfait qui passe son temps dans les fêtes mondaines à boire sans limite. Honnêtement Marc m’a énervé dans son comportement. De plus son histoire ne m’a pas vraiment intéressé, il y avait beaucoup de répétition dans sa vie et ça devient vite rébarbatif. Ce n’est donc pas pour l’histoire que j’ai aimé ce livre, ni pour les personnages d’ailleurs.

Par contre j’ai trouvé la plume de Frédéric Beigbeder agréable à lire. Il aborde des sujets compliqués comme l’adultère, l’amour et autres avec simplicité et philosophie. J’ai surtout aimé découvrir cette philosophie de l’amour que nous propose l’auteur. J’ai vraiment senti que cette histoire avec Marc était pour introduire ce qu’il pense de l’amour et de la fidélité. 
On découvre aussi l’univers des soirées mondaines et ça donne pas franchement envie.

En conclusion, ce livre m’a plus ou moins plu. Pour moi l’histoire manque grandement d’intérêt mais l’écriture de Frédéric Beigbeder qui introduit sa philosophie de l’amour et les problèmes conjugaux que les couples peuvent rencontrer durant leurs années de vie commune remonte ma note. Je pense regarder le film prochainement pour voir ce que donne l’adaptation et peut-être retenter cet auteur sur un autre livre.
                                             
                                       Pages (poche) : 185
                                         Prix (poche) : 5,90€
                                           Ma note : 14/20

Là où j’irai de Gayle Forman

Là où j'iraiRésumé : Il y a trois ans, il l’a suppliée de rester. À tout prix. Et Mia est sortie du coma. Pour quitter Portland, peu après, pour le quitter lui. C’était le prix à payer. Et la voilà de nouveau en chair et en os. Ce soir, Carnegie Hall est à guichets fermés. Tout New York est venu admirer sa virtuosité au violoncelle. Et Adam s’est glissé dans la salle. Lui, la rock star à la vie dissolue, pourchassé par les paparazzis, il tremble… Souvenirs et mélodies affluent – retrouvailles en si majeur…

Mon avis :
Après avoir lu il y a déjà quelque temps ” Si je reste ” le tome 1 de cette duologie, je me suis enfin lancé dans Là où j’irai, la suite ! Et je ne regrette absolument pas car ce fût à la limite du coup de cœur ! 

On retrouve Adam, 3 ans après la fin de ” Si je reste ” et il est particulièrement malheureux et en colère contre Mia. Gayle Forman exprime avec justesse le sentiment de la colère que ressent Adam et j’ai beaucoup aimé cet aspect ! Adam est très émouvant et attachant, je me suis sentie beaucoup plus proche de lui que dans le tome 1.
Ensuite, on retrouve Mia qui est encore plus froide et distante que dans le tome 1 et ça m’a un peu dérangé mais par la suite j’ai trouvé qu’Adam l’ aide à s’ouvrir et leur histoire progresse avec beaucoup de douceur.

J’ai trouvé très intéressant de découvrir sa souffrance à cause de sa célébrité” et le harcèlement qu’il vit à cause des hordes de paparazzis. 
De plus, comme dans le premier tome la musique est très présente et l’affrontement entre deux styles musicaux opposés qui s’unissent à travers Mia et Adam est vraiment très mignons à suivre.

En conclusion, j’ai adoré ce second tome et je dirais même que je l’ai préféré au premier tome. Là où j’irai passe à deux pas du coup de cœur, je vous le conseille énormément même si vous n’avez pas aimé le tome 1, celui-ci est totalement différent et vraiment plus centré sur Adam et sa colère.

Pages (poche) : 238
Prix (poche) : 6,20€
Ma note : 18/20

Parce que je t’aime de Guillaume Musso

Résumé : Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l’endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations. Où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout pourquoi est-elle revenue ?

Mon avis : Pour mon 4ème livre de Guillaume Musso je me doutai que sa serait une très bonne lecture et en effet j’ai adoré me plonger dans l’univers de ” parce que je t’aime “.

L’intrigue annonçait dans le résumé et autour de l’enlèvement de Layla et du chagrin de ses parents mais en réalité on découvre dans le livre trois histoires différentes en plus de celle du résumé, on découvre donc Layla, sa mère Nicole et son père Mark.
De plus on rencontre l’histoire de Connor, Évie et Alyson.

Mark est un homme courageux, fort, qui ne montre pas ces sentiments, détruit par l’enlèvement de sa fille et par sa vie depuis, j’ai trouvé que c’était une personne sombre mais attachante qui m’a plu mais sans plus.

Evie est une jeune fille très attachante et émouvante sa vie n’a pas été facile, désorienté elle est un peu fragile, elle a juste besoin que quelqu’un lui tende la main pour l’aider.

Alyson est une femme fragile, qui c’est laisser emporter par la célébrité et l’argent, elle aussi aura besoin d’aide pour ce sortir de son malheur. 

Connor est la meilleure amie de Mark, passionné par son métier avec le besoin d’aider tout le monde pour oublier son propre mal-être, avec une enfance difficile les passages sur lui mon beaucoup ému. 

L’intrigue principale est envoûtante, on veut savoir la suite, cette petite fille qui revient 5 ans après son enlèvement mais qu’il ne parle pas, on se pose beaucoup de questions et Guillaume Musso y répond très vite.
Le reste des intrigues sur les autres personnages sont très bien menées à l’aide de flash-back.

En conclusion, un autre très bon roman de Musso qui malgré de nombreux personnages ne nous perd pas, une intrigue principale bien mené et des personnages agréables. Je conseille ce livre à tous, il m’a fait passer un excellent moment. 

                                                   Pages ( poche ) : 306
                                                   Prix ( poche ) : 7,70€
                                                      Ma note : 17/20