Les quinze premières vies d’Harry August de Claire North

Salut à tous, me voici de retour pour vous jouer un mauvais tour…non je blague. En réalité je reviens aujourd’hui pour vous écrire une mini-chronique.

Cette mini-chronique concerne le livre les quinze premières vies d’Harry August ( vous vous en doutiez pas un ? )
En effet, j’ai reçu ce livre grâce à la masse critique de Babelio et aux Éditions Milady que je remercie.
Le problème que je rencontre avec ce livre c’est que ma lecture traîne depuis maintenant presque un mois car je n’accroche pas du tout au roman. Vu les bons avis que j’ai pu voir je me sens un peu seul mais arrivé au milieu du livre je n’en pouvais tout simplement plus… La lecture doit rester pour moi un plaisir j’ai donc décidé d’abandonner le livre ce qui est très rare pour moi.

D’où vient le problème ? Je me le demande, l’histoire en elle-même me plaît bien mais le rythme excessivement narratif et lent du livre m’a complètement bloqué, j’avais l’impression de ne pas avancer. Deuxième problème, le style un peu brouillon, un coup dans une vie, un coup dans une autre, un coup dans le passé, un coup dans le présent, j’étais perdu toutes les trois pages et devais relire le passage pour saisir où j’en étais dans l’histoire. Même si vers le milieu j’avais pris le rythme, le mal était fait, je n’arrivais pas en entrer dans le livre. 


En ce qui concerne le personnage d’Harry August je n’ai pas grand-chose à dire sur lui, cela n’a pas collé entre nous ( pourtant moi j’ai fait des efforts ! ). Harry n’est pas banal ça c’est sur mais pour le reste je n’ai rien à dire de plus.

Je vais donc conclure cette chronique plus que rapide car je ne vois pas l’intérêt de parler plus longtemps d’un livre que je n’ai pas vraiment apprécié. 
Cependant je pense peut-être essayer de le finir plus tard pour voir si mon avis évolue et si c’est le cas je vous tiendrai au courant. Mon avis sur ce roman est donc subjectif et j’imagine que vu les autres avis il vaut sans doute la peine d’être lu. 

Phobos de Victor Dixen

Phobos

Tadam ! Oui oui c’est moi ! Me revoilà avec mon premier article depuis ma reprise après un mois d’absence.

Je reviens donc pour vous parler de Phobos de Victor Dixen qui fait beaucoup de bruit en ce moment sur la blogosphère. N’ayant aucune lecture qui me disait je me suis laissé tenter par celui-ci qui avait un résumé très attrayant : 6 filles et 6 garçons de différentes nationalités séparés dans deux compartiments différents d’un vaisseau spatial en direction de Mars et qui doivent durant des speed datings se séduire pour créer la première population sur Mars. Tout cela sous forme de télé-réalité diffusée dans le monde et suivi par tous les Terriens.

Qui peut résister à un tel résumé ! Surement pas moi qui adore la science-fiction encore plus quand elle parle de vaisseau spatial et de colonisation d’une planète.

Pour ce premier tome et je pense pour la suite nous suivons Léonor qui se trouve être l’une des 6 prétendantes présentes sur le vaisseau. On suit aussi par moments d’autres personnages extérieurs au vaisseau comme les réalisateurs de la télé-réalité et autres. Continue reading “Phobos de Victor Dixen”

L’élite, tome 2 de Joëlle Charbonneau

L'élite
! Attention cette chronique est sur le tome 2 de l’élite ! Attention spoilers sur le tome 1 ! Ma chronique du tome 1 : ici 
 
Résumé :
Cia a survécu au Test. Elle est officiellement reçue à l’université qui forme l’élite du pays. Mais elle découvre l’enregistrement qu’elle avait fait à la fin du test, dans lequel elle racontait son expérience. Elle a du mal à croire ce qu’elle entend, surtout les doutes à propos de l’intégrité de Tomas, son petit ami. A l’université, elle intègre l’unité de sciences politiques mais elle est surveillée de près par la direction de l’université. Désormais Cia va devoir faire face à des menaces bien plus subtiles. Bien plus vicieuses. Et surtout à la plus grande d’entre elles : le doute.
 
Mon avis :

Après avoir terminé le tome 1 de la saga l’élite, j’ai directement enchaîné avec le tome 2, déjà parce que je fais le challenge saga commencée / saga finie mais surtout parce que j’avais très envie de poursuivre ma découverte de cet univers !

Dans ce deuxième tome on retrouve Cia qui après avoir réussi le test s’est retrouvée à l’université. Mais Cia n’est pas comme les autres étudiants, elle se souvient de ce qui s’est passé durant le test et même si au début elle ne veut pas le croire, elle est par la suite obligée de faire face à la réalité.

On découvre la nouvelle vie de Cia à l’université et encore plus que dans le tome 1, elle ne peut faire confiance à personne. Sourire de façade et tromperie sont de mises dans son nouvel univers. L’auteur joue avec nous et durant tout le livre j’étais de plus en plus suspicieuse à l’affût du moindre indice qui pourrait me révéler qui sont les amis ou les ennemis de Cia.

Dans ce second tome, Cia est encore plus réfléchie et mature que dans le premier tome. Elle prend très souvent les bonnes décisions et reste toujours forte et courageuse, ce qui fait que j’admire vraiment ce personnage.
On rencontre beaucoup de nouveaux personnages dont certains sont vraiment insupportables mais quelques-uns se détachent et pour cela  j’ai développé une certaine affection, mais comme Cia je reste toujours sur mes gardes. Thomas est beaucoup moins présent dans ce tome et même s’il m’a manqué je trouve que ça m’a permis de me recentrer plus sur Cia.

Ce qui m’a surtout plu dans ce tome 2, c’est le côté dystopique du roman. L’auteur de L‘élite appui vraiment sur la découverte du monde politique, des dessous du test et des personnages politiques emblématiques. De plus, on en apprend un peu plus sur ce qui s’est passé durant les sept guerres et comment le monde s’est reconstruit.

En conclusion, c’est un excellent second tome qui comme le premier a réussi à me tenir en haleine du début à la fin. Certes il y a un peu moins d’actions dans ce tome 2 mais l’auteur apporte suffisamment de trahisons, de découvertes et de rebondissements pour que l’on ne s’ennuie jamais. En gros, dépêchez-vous d’acheter les deux premiers tomes de cette saga car vous ne serez pas déçu !

Petit + :
– Le tome 3 sortira normalement début 2016, pour moi ça va être très long !

L’élite, tome 1 de Joëlle Charbonneau

L'éliteRésumé :

Dans L’élite, la Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vie Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ultime qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne.

Mon avis :
L’élite était dans ma PAL depuis quelque temps et voyant de très bon avis sur ce livre je me suis lancée et heureusement vu que j’ai beaucoup aimé ce livre.
On rencontre Cia qui a 16 ans et qui vit dans un monde post-apocalyptique. Le nouveau monde est séparé en différentes colonies autour de la plus grande ville Tosu. Cia fait partie d’une de ces colonies et son plus grand espoir est de participer au test qui se fait chaque année pour lui permettre de rentrer à l’université et de faire honneur à sa famille. Faisant partie de l’Elite, elle décroche sa place pour aller faire le test et quitte sa colonie et sa famille en vue d’une nouvelle vie.
 
J’ai adoré le personnage de Cia, c’est une battante, elle est réfléchie et très débrouillarde et c’est agréable de rencontrer dans une dystopie une jeune fille qui ne pleurniche pas. Cia n’en reste pas moins humaine, on vit avec elle ce test qui est loin d’être facile, on affronte avec elle les morts, les trahisons, les doutes et surtout la peur. 
Cia est accompagnée durant une grande partie du test par Thomas qui la protège et qui est là pour elle pendant tout le livre. J’ai aimé ce personnage qui est gentil, attachant mais surtout mystérieux. 
Il y a beaucoup d’autres personnages dans ce livre souvent un peu caricaturaux mais ils apportent tous quelques choses de particulier à l’intrigue.
 
Durant tout le test j’avais l’impression de passer le test avec Cia, la peur et la détermination qui la pousse à continuer nous pousse aussi à tourner les pages, ce qui fait que ce roman est très addictif. L’auteur ne laisse rien au hasard et sème des indices tout le long du livre.
 
L’univers mis en place par l’auteur est riche et bien construit. J’ai beaucoup aimé que l’auteur mette en avant le côté dystopique et qu’elle nous explique petit à petit ce qui a mené à ce monde ravagé. 
Le seul petit bémol que je peux trouver dans ce livre, c’est que la plume de l’auteur est parfois un peu froide, ce qui fait qu’on ressent moins les émotions à travers Cia.
 
En conclusion, ce roman est une excellente dystopie ! Des trahisons, des rebondissements et une intrigue à couper le souffle. Je vous conseille grandement de commencer cette saga et je vais de ce pas lire le tome 2 !

Ma note : 17/20

Chronique du tome 2 de L’élite : ici

La trilogie L’épreuve de James Dashner

Résumé :
Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les “coureurs” parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe.

Mon avis :
Aujourd’hui je reviens avec ma chronique sur la trilogie L’épreuve de James Dashner que j’ai enfin lu ! Oui oui j’arrive toujours après la bataille.

J’ai lu la trilogie en 3 jours tellement j’ai adoré ! Je me demande pourquoi j’ai attendu autant pour la commencer mais vu que le tome 1 était le livre de ma bookjar du mois de Mai et que je l’ai adoré j’ai enchaîné avec le tome 2 et 3.
J’ai adoré l’intrigue du début à la fin. Dans le premier tome on est directement plongé dans le labyrinthe. Pour vous résumé l’histoire sans vous spoilé. On rencontre Thomas qui arrive dans le labyrinthe et qui découvre environ 50 autres garçons adolescents qui vivent dans le bloc qui est au centre du labyrinthe. Chaque soir les murs du bloc se referme pour protéger les blocards des griffeurs ( méchante bête mi animal mi mécanique)  qui sortent la nuit dans le labyrinthe. Comme les murs du labyrinthe se déplacent chaque nuit les blocards ne trouve pas la sortie du labyrinthe.

Comment vous dire que l’histoire m’a happée, je me suis posé mille questions dans ce livre et heureusement l’auteur répond à la plupart dans les 3 tomes.

J’ai adoré tous les personnages mis en place par l’auteur.
En premier Thomas qui est le personnage principal. Il à environ 16 ans et comme tous les autres blocards il a perdu la mémoire à l’arrivée dans le labyrinthe. J’ai adoré ce personnage, on le voit vraiment progressé au fur et à mesure des trois tomes. Il est courageux, persévérant,   avec un très fort mental mais il reste humain malgré tout ce qu’il vit.
Ensuite les personnages secondaires sont nombreux dans le livre mais surtout ils sont tous une place très importante.
Pour cité les principaux il y’a Minho, Newt,  Alby, Chuck, Teresa et d’autres que je vous laisse découvrir dans les tomes 2 et 3.
L’auteur a travaillé chacun de ses personnages et ça se sent. Ils ont tous un caractère bien particulier et j’ai bien sûr mais petit préféré comme Chuck, Newt, Teresa ou encore Brenda.
Je me suis beaucoup attaché à ces personnages et après avoir fini le troisième tome il m’a fallu un peu de temps pour accepter de les quitter et de quitter cet univers.

Je me suis vite rendu compte que la trilogie était basée sur un contexte post-apocalyptique surtout dans le troisième tome. J’ai particulièrement aimé découvrir ce nouveau monde et je pense que c’est en partie dû au fait que je n’ai pas lu beaucoup de livre dans ce style-là. C’est aussi dû au fait que l’auteur a construit un monde complexe et riche en particularité.

L’auteur mélange différentes catégories avec beaucoup de mystères, un peu d’amour, un contexte politique et social difficile et elle reprend aussi légèrement le modèle “zombie” mais avec sa propre imagination et surtout ça reste réaliste.

En conclusion, j’ai vraiment adoré cette trilogie que j’ai dévorée ! Les personnages, l’univers et l’intrigue sont justes formidables et très bien menés par l’auteur. J’ai vraiment été angoissé à certains moments du récit et j’ai vécu le roman comme si j’étais avec Thomas et les autres.
Donc si vous aimez les romans post-apocalyptiques avec des rebondissements, des trahisons et surtout une histoire bien ficelée je vous conseille vraiment cette trilogie !

                                          Pages : 408/414/382
                                          Prix :18,50€
                                          Ma note :19/20

La trilogie Les 100 de Kass Morgan

Résumé : 

Depuis des siècles, plus personne n’a posé le pied sur terre. Le compte a rebours a commencé…
2:48… 2:47… 2:46…
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32…1:31… 1:30…
Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.
0:45… 0:44… 0:43…
Seulement, là-bas, l’atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.
0:03… 0:02… 0:01…
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?


Mon avis : Pour le mois de Mai je me suis lancé comme défi de lire les 3 tomes de cette saga ! J’ai donc commencé par le tome 1, puis j’ai enchaîné avec les 2 autres tomes en 2 jours. J’ai vraiment adoré l’univers mit en place tout au long des trois tomes. 

On découvre dans chaque chapitre tour à tour 4 personnages principaux, Bellamy, Clarke, Wells et Glass.

Clarke est une jeune (presque) médecin qui à été condamné à l’isolement. J’ai adoré ce personnage ! Elle est courageuse, battante mais surtout elle fait preuve d’une force de caractère et d’empathie pour les autres inépuisables. Une fois sur terre elle se démène et ne lâche rien malgré un passé qui la hante. Cette jeune fille est vraiment le genre de personnage que j’adore, qui ne se plein jamais et surtout que ne se lamente pas sur son propre sors au dépit des autres. 

Le deuxième personnage qu’on rencontre c’est Wells. Wells est le fils du Chancelier qui commande la station spatiale. J’ai beaucoup aimé ce personnage malgré quelques décisions qu’il a pris qui m’ont agacées. Wells est un meneur dans l’âme, il se débat pour organiser le camp des 100 et éviter les émeutes. Souffrant de sa notoriété comme fils du chancelier, on le découvre autrement dans les deux derniers tomes et plus j’avancé dans les tomes plus je l’ai aimé. 
Bellamy est le deuxième garçon qu’on suit, même s’il est parfois impulsif, il a la main sur le coeur près à tout pour aider sa soeur octavia et venir en aide au 100. Courageux et téméraire, il a vécu des choses très difficiles dans sa vie mais il garde quand même beaucoup d’humanité. J’ai vraiment beaucoup aimé ce personnage. 
Enfin, Glass est une jeune fille très gentille et attachante. À travers ses yeux on découvre la vie sur la station spatiale, mais surtout son amour avec Luke. Moins héroïque que les 3 autres, elle se rapproche plus de celle qu’on pourrait être nous-même. Elle fait passer sa vie et celle de ses proches avant les autres et je trouve que Kass Morgan a bien fait de créer un personnage plus banal. 
Il y a aussi beaucoup de personnages secondaires plus ou moins présents mais tous influents sur l’histoire. Pour n’en citer que les plus importants, il y a Luke, Octavia, Sasha…

L’univers instauré par Kass Morgan est vraiment génial ! Dans la station spatiale trois catégories se divisent. D’un côté phoenix qui est la partie où vivent les personnes les plus riches et influentes de la station avec les meilleurs métiers et conditions à leurs portés. Et de l’autre côté il y a les arcadien et les waldenites qui représentent la majorité de la population et qui ont des conditions beaucoup plus difficiles et des règles drastiques. 
Je vous laisse découvrir dans les livres toutes les particularités de cet univers et de cette station. 

Sur la terre, les 100 s’installent difficilement mais sûrement. On suit leur évolution et la découverte de cette planète qu’ils ont imaginés toute leur vie. Entre recherche de pouvoir pour certains et histoire d’amour pour d’autres sans compter sur des révélations transcendantes, cette trilogie ne manque absolument pas d’actions, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. 

En conclusion, j’ai adoré cette trilogie. L’univers et les personnes sont très développés et je trouve que Kass Morgan a fait un excellent travail de ce côté-là ! Même s’il me reste quelques questions, l’auteur a répondu à beaucoup de mes interrogations. 
Je pense regarder prochainement la série et je vous conseille fortement de lire cette série ! 

                                             Pages  : 378
                                             Prix : 17,90€
                                             Ma note : 18/20

Hier tu comprendras de Rebecca Stead

Résumé : 1979, Miranda trouve des messages jour après jour, au fond d’un sac, d’une poche, d’une chaussure… Et des choses étranges se produisent dans sa vie. Pourquoi ? Que lui veut-on ? Plongée au cœur d’une situation qui la dépasse, Miranda n’a qu’une seule certitude : elle doit comprendre avant qu’il ne soit trop tard.  

Mon avis : J’ai découvert ce livre dans ma médiathèque et comme j’en avais déjà entendu parler, j’ai décidé de le lire. Honnêtement j’ai du mal à faire ma chronique sur ce livre tellement mes idées sont embrouillées mais je vais essayer avec vous.

Pour commencer on suit l’histoire de Miranda qui est une jeune fille d’environ 11 ou 12 ans. On la découvre dans sa ville avec ses amies, en particulier Sal son meilleur ami depuis l’enfance que j’ai trouvé gentil même s’il reste peu présent dans le livre par la suite. Par contre, on rencontre ses autres amies au fil du livre. Suzanne, une jeune fille très pétillante, marrante et attachante. Mais aussi Colin, le garçon avec qui elle passe beaucoup de temps qui est un peu foufou mais gentil lui aussi. Et d’autres personnages, comme Marcus, Julia, Jimmy..Chacuns apportent un petit quelque chose à l’histoire avec sa singularité.
Revenons à Miranda, passionnée de lecture ( oui oui comme nous ), elle adore découvrir des histoires différentes, j’aurais voulu que ce côté de Miranda soit plus exploité car l’auteur est resté un peu trop en surface. Miranda a beaucoup de repartie et est plutôt mature pour son âge, j’ai bien aimé ce personnage qui est vraiment touchant.

L’intrigue tourne autour des messages que Miranda trouve et qui prédisent le futur. J’ai cherché avec elle durant tout le livre qui était l’auteur de ses messages et même si j’avais trouvé en partie, la fin m’a quand même surprise. En effet, ce livre est comme un puzzle et à la fin tout a pris sens dans la tête de Miranda mais aussi dans la mienne.
L’histoire est basée sur un voyage dans le temps, mais d’une manière tellement particulière que je n’ai pas été perdue. J’ai mis de côté dans ma tête les informations sur la compréhension de cette théorie de voyage dans le temps et à la fin de ma lecture, mon cerveau a continué à chercher à comprendre parfaitement cette théorie. Je ressors donc de cette lecture avec un sentiment d’avoir compris quelque chose de nouveau, j’ai l’impression d’être dans la confidence de Miranda comme si moi aussi je faisais partie de l’histoire.

En conclusion, J’ai beaucoup aimé ce livre, ce n’est pas un coup de cœur car il m’a manqué le petit quelque chose qui m’aurait fait chavirer. L’intrigue est très prenante, j’ai eu envie moi aussi de savoir ce qui allait se passait à la fin et qui était l’auteur de ces petits messages. Ce livre n’est pas facile à chroniquer car je pense que c’est le genre de livre, qu’il faut ouvrir sans savoir à quoi s’attendre, il faut réussir à entrer dedans tout simplement 
J’espère que vous réussirez à découvrir ce livre qui peut malgré son registre jeunesse vous faire comprendre d’une nouvelle manière le temps.
                                            
                                             Pages : 248
                                             Prix  : 13,90€
                                             Ma note : 17/20

Poison de Sarah Pinborough

Poison

Résumé : Dans Poison, Blanche-Neige est revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.
Mon avis : Poison est réécriture contemporaine du conte de Blanche-Neige, je ne m’attendais vraiment pas à sa, je lis très rarement les réécritures mais comme j’entendais beaucoup de commentaire positif sur ce livre je me suis laissé tenter et mon étonnement n’en a pas était moindre.
D’abord le livre est écrit principalement du point de vue de la reine, contrairement au conte de base, ce qui m’a vraiment plus, on redécouvre la reine qui même si elle est toujours méchante, nous explique les causes de sa méchanceté, ça va peut-être vous étonnez mais la première partie du livre je l’ai même plutôt appréciée même si elle reste manipulatrice, avec une soif de pouvoir qui coûtera cher à Blanche-Neige comme dans le conte initiale.
Blanche-Neige elle est très représentative de l’image qu’il me restait d’elle, en tout cas dans la première partie, elle est très belle, d’une beauté pure et simple, toujours très gentille et bienveillante à l’égard de tous, dans la deuxième partie elle m’a beaucoup étonnée, Sarah Pinborough a rajoutée un côté si on peut dire très sexuelle, qui m’a beaucoup étonné et même choqué, ce livre est un contemporain mais je pense que se style érotique ne doit pas ce retrouver dans les contes de notre enfance, le beau prince très romantique c’est transformé en un prince qui est presque le soumis de Blanche-Neige ce côté-là m’a beaucoup déplu, même si l’idée n’était pas mauvaise elle aurait dû être plus délimité  et moins indécente.
En conclusion, ce livre m’a rappelé mes souvenirs d’enfance et m’a remis l’histoire de Blanche-Neige en tête, même si certains points son pour moi de trop, je pense que ce livre peut plaire à un grand de personne qui aime les contes revisités très contemporains et modernes. 

Pages : 240 

Prix : 12,90€ 

Note : 13/20