COMMENT RÉAGIR face aux DÉFIS de la VIE ? 

vie

Aujourd’hui, la vie veut m’enseigner une leçon.

Elle me lance un défi et je sens que même si ça ne sera pas facile, ça me sera bénéfique. On a trop souvent tendance à voir les choses comme des problèmes et à voir des problèmes partout, même si en réalité, il y en a pas vraiment. La moindre chose qui ne va pas dans notre sens, qui nous contrarie, nous met hors de nous.


Ainsi, imaginons que nous arrêtions de voir les choses comme des problèmes, mais comme des défis que la vie nous lance. À la manière, d’apprentissages, de leçons, qui nous permettent d’apprendre des choses sur nous-mêmes et sur les autres.

Je ne dis pas que ce sera facile, je sais que ce ne sera pas sans douleur, mais c’est ainsi et il faut l’accepter. La vie met des obstacles sur notre chemin. En effet, la vie peut parfois nous tromper, compliquer notre existence, mais c’est aussi ça qui la rend si belle et si précieuse. C’est dans la difficulté, que l’on ressort le plus fort et le plus sage.

Personne n’est sur notre chemin pour rien, rien ne se trouve là par hasard, il suffit de voir les signes.


Aujourd’hui, la vie veut m’apprendre la patience, cette chose qui me manque tant. Au premier abord, je ne voulais pas voir ça comme un défi. En effet, je voyais la difficulté que ça représentait pour moi et j’en ai voulu à la vie, d’encore une fois me provoquer. Tout au fond de mon cœur, j’aurais voulu que ça aille plus vite, que ce soit plus facile.

Puis, je me suis rendu compte que si ça avait été facile, ça aurait été moins bon. Je me suis rendu compte que la vie ne me voulait pas de mal, qu’elle voulait simplement me montrer un autre chemin, m’aider à ne pas faire les mêmes erreurs.


Effectivement, je suis quelqu’un qui veut tout, tout de suite, tout le temps et qui a beaucoup de mal avec la modération. Bien sûr, ça a ses avantages, mais aussi ses inconvénients. Quoique cela soit dans mon caractère, faire les choses dans l’excès ne me correspond pas. Il est difficile d’aller contre ses propres démons, contre ses propres peurs et contre ses propres automatismes.


Bien sûr, je voudrais pouvoir détester la vie, lui dire qu’elle est injuste, mais ce ne serait pas sincère de me mentir. Mon ego ne peut pas parler à la place de mon cœur.

Aujourd’hui, au fond de moi, je sais que la vie me montre un chemin, qu’elle dresse un obstacle pour moi et que je dois le franchir. Ce n’est pas une punition, ce n’est pas un problème, c’est simplement un défi que je dois relever.


Même si c’est difficile, la vie veut me voir grandir, elle me donne une chance de changer et d’accepter qu’on ne puisse pas toujours avoir tout, tout de suite. Évidemment, je n’ai pas envie d’être confronté à ça.

Bien sûr, j’ai peur, peur de souffrir, peur de me jeter corps et âme dans l’amour et que l’amour ne me le rende pas. Mais à chaque fois que j’ai peur, j’écoute la petite voix au fond de mon cœur, celle de mon instinct et je l’entends me souffler : « ne t’inquiète pas, fais-toi confiance, sois patiente et l’amour s’ouvrira à toi ». Ainsi, j’ai envie de faire confiance à cette petite voix, j’ai envie d’écouter la sagesse qui sommeille en moi et surtout, j’ai envie de relever le défi que la vie a mis sur mon chemin.


Enfin, j’espère sincèrement en ressortir grandi, en ressortir plus poser et plus patiente face aux événements. Certainement que je tomberai, que parfois, mes anciennes habitudes referont surface. Mais ce n’est pas grave, ce n’est pas grave si ce n’est pas parfait, je vais simplement essayer de faire au mieux, de faire selon mon âme.

De toute façon, dans la douleur comme dans l’amour, je veux vivre chaque moment, chaque instant, comme si c’était le dernier, comme s’il n’y avait pas de « demain ».


Même si j’ai envie de m’enfuir, même si j’ai envie de hurler que je ne veux pas souffrir, que je ne veux pas attendre, je ne le ferai point. Non pas par fierté, non pas parce que j’ai envie de gagner contre la vie – c’est un combat perdu d’avance -, parce que j’ai décidé d’accepter le risque, j’ai décidé d’accepter que je pouvais souffrir et que ça en valait peut-être la peine. Alors, j’ai décidé d’enlever les sangles de l’élastique et de sauter dans le vide, sans protections, sans garanties.


La vie est telle qu’elle est, parfois puissante est parfois cruelle, il faut simplement l’accepter. Ainsi, dans la bienveillance et dans l’acceptation, dans le doute et dans la peur, dans la joie et dans l’amour, j’ai décidé d’ouvrir mon cœur ♥


J’espère sincèrement que cet article vous a plu et qu’il vous a touché ! N’hésitez pas à le commenter, en partageant vos expériences et vos réactions face aux défis de la vie. Vous pouvez aussi le partager, c’est gentil et c’est gratuit ! ♥

CHOISISSEZ DE VOIR LE POSITIF ET ACCEPTER LE NÉGATIF !  JE VOUS SOUHAITES PLEIN D’AMOUR ET DE BONHEUR MES WARRIORS !
Partagez si vous avez aimé ! :)

Laisser un commentaire